Premières impressions de l’Australie

Enfin à la terre promise! Le paradis du surfer blond aux cheveux longuichons qui écoute Jack Johnson en buvant une bière et en disant cheers mate!

L’arrivée à Brisbane était comme dans mes rêves les plus fous – arrivés des atolls deserts jusqu’aux gratte ciels en verre en vivant toujours au même endroit, et le bon vieux Andiamo présente maintenant son mat devant un panorama bien différent à l’habitude!

Nous avons trouvé à Brisbane une étrange modernité – comme si toute la ville venait d’être construite durant les dernières semaines et que tout est presque fini mais encore en construction, et on va bientôt y mettre des gens. Apparemment ce n’est pas tout à fait faux car on a détruit presque tout ce qui restait du vieux Brisbane au profit d’edifices étincelants et de maisons ultra-modernes aux lignes diagonales, aux formes épurées et aux couleurs 2010 genre vert lime. On a du mal à trouver une rue normale avec des gens normaux – tout est propre et beau et les gens sont super élégants et bien vêtus! wow

sauf nous qui sommes encore en mode “Aloha” – torse nu et chapeau de paille et paréo

Après nous être arrangés avec les formalités, nous avons transféré le bateau à sa destination archifinale – Mooloolaba, un paradis du surf un peu au nord de Brisbane.

Le matin par accident je me suis levée à 5h30 et je suis allée prendre une marche sur la plage que j’ai trouvée, à ma grande surprise, pleine de santé à 1000$ et d’animation matinale

des joggeurs et joggeuses traçaient sur le sable compact au rythme de leurs ipods collés au biceps, les surfeurs couraient d’un trot déterminé vers la première vague et tout un groupe de kayakeurs de mer s’entraînait ensemble à gravir les trois premières vagues avant de se retrouver en eau profonde

les lifeguards sont de service et ont plein de vie sociale devant le Surf Club

lesdits kayakeurs de mer

Aussi je n’arrive vraiment pas à spotter une seule personne avec un vélo normal. Je vois des centaines de cyclistes sur des vélos en carbone en petits costumes de vélo. Beaucoup de vélos en carbone sont stationnés devant des cafés vue sur mer. Apparemment Mooloolaba n’abrite que des triathloniens.

Moi, toujours dans mon pas de forme, je m’installe confortablement avec un journal pour savourer un vrai de vrai café qui n’est pas du Nescafé et c’est merveilleux. Aussi c’est bien d’enfin renouer ne serait ce qu’un faible contact avec l’actualité mondiale.

Nous passons deux jours très intensifs à nettoyer et récurer le bateau avec plein d’eau de javel et de la laine d’acier et des gels et des torchons polisseurs, plein d’eau, plein de sacs poubelle, bref un déménagement en grand et un lavage de murs et de plafond sans précédent.

Nous rencontrons aussi les gentils parents de Julia qui nous nourrissent gentiment de salade (!) et de steak de kangourou (!!) qu’ils préparent pour nous sur un des BBQ publics dans le parc.

Après le nettoyage dûment terminé, nous mettons nos affaires dans nos sacs et après un adieu assez vite fait nous sommes tout d’un coup libres comme l’air, juste nous deux, dans la rue. Tout ce voyage nous paraît comme un rêve dont nous venons de nous réveiller et il est difficile de croire que nous venons vraiment de traverser le pacifique sur un voilier pendant les cinq derniers mois. Nous voilà comme d’habitude à un arrêt d’autobus avec notre vie sur le dos et nous avons notre habituelle discussion sur “c’est quoi le plan”. Bizarre! et avant de nous embarquer sur le pouce vers Brisbane, nous visitons un tout petit magasin de vêtements usagés tout près de l’autoroute, et la proprio se met à nous parler norvégien après avoir découvert d’ou on vient – elle même est originaire de Steigen, une toute petite ville bien au nord de Tromsø ou nous avons eu bien des clients dans le temps!!!!

On the road again!

en arrivant à Brisbane par nous même cette fois, nous arrêtons au food court d’un centre d’achats pour profiter de l’internet gratuit chez McDo et nous observons cette vision extraordinaire sortie tout droit d’Harry Potter – toutes les écoles privées crachent en ce vendredi après midi des élèves vêtus de costumes les plus étranges les uns que les autres, et nous pouvons en compter une trentaine de différents! J’ai adoré les garçons en shorts gris et bas aux genoux chaussés de souliers Gucci longs d’un mètre et probablement en peau de crocodile. Et les filles arborent des beaux chapeaux de lady. De quoi faire envier les brébovins!

À notre plus grand bonheur, le samedi nous avons accueilli à bras ouverts notre cher ami Calle (notre hôte à Svalbard) qui est venu expressement pour nous visiter depuis le Pôle Nord!!! Nous sommes complètement heureux d’être réunis si loin de chez nous, sur la côte est australienne dans une ville dont nous n’avions que vaguement entendu parler. J’adore l’amitié!

Ici nous essayons de ne pas nous faire brûler jusqu’aux os par le soleil trou-dans-la-couche-d’ozone qu’il fait ici

Nous visitons diligemment les deux modestes étages du Musée de Brisbane ou on trouve ehm… des affaires, genre des faits sur la vie marine et des vieux cessna et des faits sur les dinosaures. Nous retirons le plus grand plaisir de cet ancêtre de photoshop qu’est la planche avec des trous pour la face

Nous observons aussi avec fascination à quoi sert le nec plus ultra du matériel photographique moderne….

Calle et Sigurd bond à la bibliothèque

Nous avons passé notre deuxième journée ensemble au parc d’attractions avec plein de manèges – vu l’énorme quantité de publicité nous pensons que ça allait être Disneyland mais finalement ce n’était que La Ronde (et encore).

Rapidement, vu les prix absolument exhorbitants pour tout et notre insatiable soif de café à 3.90$ nous avons décider de nous pousser en Nouvelle Zélande le plus vite possible pour vivre en gitans dans notre tente et aller sur plein de montagnes – donc le dimanche nous avons promptement acheté des billets pour mardi.

Vu le peu de temps qu’il nous restait alors pour voir un kangourou et un koala, nous avons décidé d’aller au Lone Pine Sanctuary un peu en dehors de la ville pour profiter du koala guarantee qu’on avait là bas.

La réserve naturelle était en fait une agréable surprise et on a pu voir plein d’oiseaux vraiment cool

et des koalas tellement cuuuuuuuuuuuuuteeee! presque dans leur habitat naturel

ah tellement cuuuuuuuuuuuteeee

Interlude : oiseau vraiment bizarre qui avait de gros yeux et qui pouvait s’asseoir sur ses fesses. Il était vraiment vraiment élégant quand il marchait et plaçait son pied uniquement dans des endroits spécialement choisis. Nous avons aussi vu un platypus – coup de coeur!

Just for the record – Tasmanian devil dans son habitat PAS naturel

et un possum vraiment cuuuuuteeeee!!!! En Australie, les possums sont presqu’aussi fréquents et mal aimés que les écureuils à Montréal – ils grimpent dans les toits et volent la bouffe du monde – et presqu’aussi férocement adorés par les touristes parce qu’ils sont tellement cuuuutees!

Venez faire du bénévolat (études/vacances travail) en Australie! Vous y trouverez une variété de nouvelles expériences et entrerez en contact avec de la amazing wildlife!

Sigurd socialise avec son kangourou

et Calle est vraiment cute avec le sien

ils bondent en regardant la wildlife

La super photo qui a fait tant fureur sur FB :)

Skippy and me

ahem

Le scrotum du kangourou est très fascinant.

de retour aux koalas : des koalas qui font l’amour!!!

autre photo de couple vraiment exemplaire

des oiseaux qui aiment venir de toutes part quand on verse un peu de gruyau dans de petits plats

encore

un rêveur

un koala qui descend de l’arbre!

un wombat dans la rare éventualité de son réveil

un koala qui a mangé trop de feuilles d’eucaliptus

un bébé koala…  lâchez pas il n’y en a plus pour longtemps!

bébé koala II

Koala stone II

et pour finir, oiseau

voili voilà, ceci fût notre visite de l’Australie pour l’instant, maintenant nous sommes en Nouvelle Zélande en train de nous chercher une auto pour partir à l’aventure dans les montagnes!!! Nous allons sûrement rester un mois ou deux et en attendant nous allons commencer les démarches pour obtenir un emploi de quelques mois en Australie.

Nous mangeons plein de fish and chips et tout le monde nous dit how youre doin mate. Et toujours le bon café.

Vive la liberté vive l’amitié! :)

One Comment

  1. Hey Marina! From time to time I´m scrolling through your website, your pictures are so wonderfull and inspiring. Thanks for sharing with people who are living a settled live :-)!
    You look great on the pictures.
    E.

Leave a Reply