Routeburn track

Après quelques jours de relaxation à Queenstown à faire je ne me rappelle plus quoi (probablement manger des burgers), nous avons planifié un enorme voyage de sept jours arrosé de vin et parsemé plein de mets gourmets (lire sac vraiment lourd). Nous allions parcourir la Routeburn track, un circuit spectaculaire mais malheureusement très touristique, enchainé de la Caples track, puis Greenstone Valley, Key Creek et Steele Creek. L’annonce de quatre jours de pluie et le fait que je me suis foulé un peu le genou ont fait que nous sommes rentrés trois jours plus tôt, mais nous avons eu une randonnée assez spectaculaire et ensoleillée malgré les complaintes de Sigurd qui voulait que ce soit plus sauvage et plus difficile.

Inspirée par les photos de la dernière fois, j’ai surtout continué avec ma reflex et la lentille de 50mm, même si le filtre polarisant n’était pas la star cette fois ci. Les photos sont de la nature donc peu de commentaire s’impose… j’espère que c’est quand même divertissant :)

En route vers Kinloch, notre premier camping près du début de la randonnée

 

nous trouvons un magnifique endroit pour camper

plein de fleurs des champs

et le beau ciel! Nous nous sommes baignés dans l’eau très froide le matin et bien sûr, comme d’habitude, dès que j’ai enlevé mes vêtements et que j’ai plongé dans le lac un bateau a moteur plein d’arpenteur a pris trois secondes pour venir accoster à dix mètres de moi. La dernière fois que je me suis baignée nudistement dans un lac (il y a une semaine) un couple de vieux sont venus lire une pancarte vraiment plate sur l’emplacement du lac et sur les espèces qui l’habitent et sur les particularités de sa végétation pendant au moins dix minutes pendant que je gelais pudiquement dans les eaux claires en maugréant.

fleurs des champs!!

Le soir les gars ont entrepris une sanglante et très longue partie d’échecs avec le jeu qu’Alex nous avait donné il y a très longtemps. Quant

à moi je n’ai toujours pas rejoué aux échecs depuis que j’ai 9 ans excluant la partie extraordinaire avec Solen sur le Bel Espoir.

Je mets le reste des photos sans ordre particulier pour me sauver un peu de temps – donc un peu à l’envers mais je suis sure que vous ne m’en voudrez pas.

voici donc la presque toute fin de notre randonnée – nous avons cuisiné un sublime agneau halal en boite accompagné d’haricots verts et d’oignons du jardin juste de l’autre côté de ce pont, ou se trouvait le spot de camping le plus plat au monde (une pause du perpetuel roulement pour regagner de l’altitude dans tente pendant son sommeil).

Pendant notre troisième journée nous avons marché plusieurs heures dans une magnifique forêt – d’habitude je déteste les forêts parce qu’on voit rien et parce que c’est plein d’arbres, mais la lumière ici était extraordinairement chaude, verte et tachetée. Autour de nous de complexes chants d’oiseaux avec plein d’echo et le roucoulement de la rivière

Les rayons qui tombaient dans la forêt illuminaient de petites choses autrement ininteressantes

Calle traverse gaiement la rivière

Sigurd dans un arbre plein de mousse (il nous a fallu regarder Lord of The Rings a notre retour, car c’est dans cette region que beaucoup du film a été tourné)

Les gars se sont baignés dans la tellement belle rivière au milieu de la forêt

Autre exemple de lumière magique

La rosée du matin après notre troisième nuit

et même l’herbe est belle à 7h am

D’étranges créatures sortent du lac

no 2

pour Hannah sans filtre ND ;)

Sigurd reluquant notre prochain camping au fond du lac

Sculpture par Sigurd “le vieil aventurier”

Dernière journée pendant l’éternelle retrouvaille de notre voiture – l’herbe est follement verte et nouvellement faite : approuvée par Windows XP

Autre lumière dans la forêt

Baignade de rivière

pendant que je m’acharne sur ma caméra

des panoramas derrière les branches

un sommet

Spectaculaire chute d’au moins soixante mètres qui nous a causé des ohs et des ahs

II

III

IV

V

Deuxième journée, un lac complètement fantastique ou nous nous arrêtons pour le lunch

Je m’y baigne et encore une fois un gars arrive et commence a nous parler pendant que je suis en train de sortir du lac pour regagner mes sous-vêtements. Maudit!!! et tout le temps je m’assure avant de plonger qu’il n’y a personne autour! Pire, les gars se sont baignés quelques minutes avant sans visites impromptues…

Vue dudit lac à partir de l’incroyable forêt

et la belle montagne

II

quelque part pendant la deuxième journée

montagnes

super jolies petites fleurs qu’on avait la joie d’observer tout partout

encore des montagnes…

une des mille vraiment cutes cascades couvertes de mousse

encore un joli lac

II

J’ai découvert qu’en Suède il y a aussi une version de “Un elephant qui se balancait sur une toile toile toile toile d’araignée” sauf que l’air est complètement différent et qu’il trouvait ça tellement tellement amusant qu’il a invité un autre éléphant, ce qui fait plus de sens.

Dans la forêt

Spectre magique de la toile d’araignée

plus de lumière magique

Autre paysage grandiose!

II

Le très joli sentier ou on a appris à dire Konichuwa aux cent mille japonais

III

Ça fait longtemps depuis la dernière photo similaire!

Carl fait la chèvre montagneuse

l’air sceptique après une course vers le sommet

Vue de notre tente le premier matin

Calle vérifie la température de baignade…

Premier matin toujours

Sigurd l’explorateur toujours premier

Notre robinet pour la première nuit… magnifique

Eau eau rochers oiseaux

À part de ça on prépare notre Noel non blanc et on a aucune idée quoi faire. Joyeux Noel!!!!!! :)

Leave a Reply