Singapour

Salut tous! ça fait longtemps hein? C’est parce qu’il ne se passait rien. Je me suis enfuie des chevaux environ deux jours après mon dernier post : Sigurd est venu me visiter et on l’a immédiatement fait travailler tel un esclave à creuser d’énormes trous et d’autres travaux de bagnard. Le lendemain de cet incident j’ai pris l’avion avec Sigurd qui m’a ramenée chez Sam. Trois semaines à chercher du travail et à passer des centaines d’heures à faire de la recherche pour notre tripe de vélo et je me suis retrouvée à travailler de nuit dans un centre d’appel qui travaillait avec des associés européens. Sigurd travaillait là aussi, avec la Norvège, et moi j’ai abouti dans une toute petite équipe française qui m’a confirmé, pour une n-ième fois, que j’adore immensément les français.

Par contre, malgré la très tardive et très excellente offre qui a été faite à Sigurd pour un poste d’ingénieur en plein dans son domaine (trois mois plus tard qu’espéré),  nous avons décidé d’abandonner tous les perspectives d’emploi ultérieures pour profiter de l’été en Chine, alors nous avons tout lâché à Melbourne, paqueté nos sacs et nos vélos, et sommes vite partis en route vers Xining en passant par Singapour et Hong Kong.

Assez heureux de partir de l’Australie ou on était sur un tel budget et une telle blase qu’on ne faisait rien et on avait aucune vie sociale ou autre, à part de faire à chaque soir des repas du roi faits avec des ingrédients en spécial.

Une fois à Singapour, entourés de plein de langues inconnues et d’une chaleur surprenante (Melbourne faisait dans les 9-10 C) nous avons senti une grande bouffée de bonheur d’être sur la route de nouveau! Nous avons été accueilli par notre couchsurfer extraordinaire, Junming, qui a été absolument phénoménal. Il nous a prêté sa chambre, nous a amené à plein de places et nous a fait manger plein de festins fantastiques, et nous a même suivi dans nos horribles tâches comme aller à l’ambassade Australienne ou faire la file au bureau de poste. À la fin il nous a même reconduit à l’aéroport, ou on a mangé du gâteau et du café. Ohhhh merci Junming!

Un peu en vrac et dans l’ordre inverse, des photos de notre visite – pas d’oevres d’art cette fois ci car ma 50mm s’est cassée et je dois en acheter une autre aujourd’hui…

Donc, voici nous trois à la fin de notre visite, à l’aéroport

 

 

 

Junming connait bien l’endroit car il est  lui-même un grand voyageur

 

 

Festin des rois notre dernière soirée – crabe et les problèmes d’hygiène personnelle associés avec sa consommation

 

 

Sigurd adore

 

 

le festin initial : crabe succulent avec sauce chili, grenouilles dans leur sauce à l’échalote (c’était pick your own live grenouille), crevettes géantes avec du croustillant, bon légume vert non-identifié, petits pains frits et riz bien sûr. WOW!

 

 

Junming demande  à Sigurd comment il trouve sa grenouille!

 

 

hot hot hot

 

 

Avant ce festin nous sommes allés au zoo!! Ça peut paraître pathétique pour certains, qui voient plein d’animaux sauvages personnellement dans la brousse africaine, mais nous étions très impressionnés. Tigre blanc! Tous les tigres blancs sont fils d’un seul tigre blanc qui était captivé il y a quelques centaines d’années par un certain empereur.

 

 

Des babouins!!!!

 

 

Maman babouine!

 

 

American next babouin top model

 

 

un show d’éléphants! après avoir passé plein de temps à observer le dressage des chevaux, j’étais très impressionnée par leur contrôle des éléphants!!!

 

 

des super beaux zèbres! woooow

 

 

amitié

 

 

Mes animaux favoris les orangoutans!!

 

 

J’aurais pu rester la pendant des heures

 

 

 

 

Maman orangoutan!

 

 

x2

 

 

et un autre singe très drôle conclut, heureusement pour vous,  mes observations zoologiques

 

 

Singapour est une ville énorme – toute la population de la Norvège sur seulement une petite île, et est faite de plein de cultures mélangées : Chinois, Malaysiens, Indiens, et plein d’autres : ça rende la ville vivante et colorée et nous avons les deux vraiment aimé. Ici, on sèche le linge sur des pôles en bambou!

 

 

et à toute heure du jour et de la nuit, dans le parc de la marina, on fait voler des douzaines d’énormes cerfs volants

 

 

la skyline

 

 

incluant l’énorme hotel avec un paquebot géant  au sommet. hum! Bienvenue dans la ville des centres commerciaux.

 

 

dans un temple indien

 

 

des déesses chix

 

 

ehm… avortement?

 

 

à Singapour on déjeune volontiers avec des oeufs toast et café. L’oeuf est préparé en le laissant tremper 2-3 minutes dans de l’eau très chaude et le tout devient bien gélatineux. Arrosé de sauce soya, pour moi qui n’aime pas les oeufs, c’était plus ou moins délicieux.

 

 

Bref, nous avons vraiment aimé nos trois jours à Singapour malgré avoir dépensé trop d’argent (c’est cher!) et maintenant nous sommes à Hong Kong. Hong Kong est très belle, une ville de gratte ciels et de montagnes et d’océan, et Sigurd adore vraiment, mais moi j’ai été un peu éprouvée par la perte de mon bagage par ma compagnie aérienne (je viens tout juste de le recouvrer après trois jours de problèmes de communication), par l’impossibilité d’obtenir un visa chinois de plus de trois mois, par le cout et la logistique du voyage en train que nous avons à faire en Chine encombrés de nos vélos, et surtout par mon incapacité à comprendre, lire ou parler le Chinois. Sigurd est habitué à cette situation, mais moi j’ai frappé un mur!

Ici à Hong Kong nous essayons pour la première fois Warmshowers, qui est essentiellement CouchSurfing pour les cyclotouristes. Ça va. Ici nous mangeons et buvons plein de soya pendant que Sigurd n’arrête pas de louanger la ville (une première!!!).

C’est vraiment bon d’être enfin en Asie après tant de fantasmes… nous avons très très hâte de commencer notre périple cycliste, et nous espérons plein de yaks, de moines, de montagnes, de villages, de bouffe incroyable et d’émotions fortes. Nous partons pour la frontière après demain et nous serons à Xining dans le nord ouest de la Chine et du plateau tibétain, sur nos pédales à 4000 mètres d’altitude, le 27 juin. Après trois mois en Chine nous serons probablement arrivés au Laos, et allons à partir de là explorer le reste de l’Asie du sud est.

Voilà les faits , quoique présentés avec peu d’inspiration, mais c’est seulement un résultat du un peu de stress que je ressens ces temps ci par rapport à tout ce nouveau et jamais fait.

À la prochaine de la Chine!

 

 

 

Leave a Reply